Bruno Ruiz / Les vivants du silence

la-danse-des-homes

Je vis au milieu des êtres, dans leur bruit, leur chaleur, leur solitude. Je chante parmi eux par le fil invisible des ondes. Je ne les entends pas, je les sens, entrant en eux-mêmes, comme si je dessinais chacun avec la sueur originelle du monde. Il y a des sensations que l’on n’exprimera jamais, non par pudeur, mais parce que le sens des mots ne pourra jamais rejoindre la somme totale du sensible. Etres inondés de nous-mêmes, voici la langue sans mot qui nous irrigue comme l’eau dans la terre où germine toutes les danses végétales. Ne dites rien à celui qui se couvre de larmes, taisez-vous devant celui qui se lave de rires. Soyez seulement le sang qui traverse les corps comme la haute vague sur les vivants du silence.

Bruno Ruiz, 2017
Photo-peinture : Alice Locoge, Danse. Retrouvez son travail absolument magnifique ici http://alice-locoge.fr/?p=51

Publicités