Bruno Ruiz / Toile de fond

C’est comme cela que ça se passera. Tu entreras dans la toile du peintre pour te perdre dans l’épaisseur du paysage. Tu n’auras plus besoin de respirer, seulement glisser comme un pinceau trop lourd vers des clartés que tu ne connais pas. Lentement, tu atteindras une route bordée d’arbres et de lumières blanches. Il y aura du linge accroché aux fenêtres des villages. Sans t’arrêter, tu traverseras les ombres des ruelles. Des enfants te feront signe pour te rappeler que tu es sur la bonne route et dans ta besace, les cartes s’effaceront peu à peu comme dans un sortilège. Tout cela se fera dans un chant d’oiseau vers le plus grand des égarements. Et puis le sol se fera plus abrupt, l’été plus rare, et tu disparaîtras, enfin soulagé du monde, dans la dernière toile de fond qui s’affaissera sur le charme des ténèbres bienveillantes. Oui, c’est comme cela que ça se passera.

Bruno Ruiz, 2017
Grotte de Lascaux, Salle des Taureaux

Publicités