Il fait très froid devant le magasin vide.
Un homme passe avec une nuque de taureau.
Il s’appelle Alceste.
– Ne partez jamais, me dit-il. Cela ne servirait à rien.
Ce qui est sûr, c’est que la nuit va revenir.
Les hommes sont ainsi faits.
Ils ont les genoux beaucoup trop usés.


Bruno Ruiz, 2021

z

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s