Il sondait les murs.
Remplissait ses tiroirs.
Recompter les haricots verts.
Il faisait cela de plus en plus lentement.
Il ne se rendait plus compte qu’il était debout.
Il se rasait de dos au miroir.
Un matin, il descendit dans le parking.

– Je ne remonterai jamais, se dit-il en souriant.

Bruno Ruiz, 2021

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s