Sans réponse

Il n’y a pas de réponse. Il y a seulement la brutalité du temps dans notre tête. Un lent abandon de l’enfance. Il n’y a qu’une langue qui cherche en vain à se taire. Un sourire à naître. Une nuit à se laver du jour et le jour à se laver de la nuit. Il n’y a que des portes qui s’ouvrent et qui se ferment. Un verre qui se remplit et se vide. Un vieil enfant assis sur une margelle. Je ne sais rien de cette joie qui depuis toujours me tient droit. Rien de ce qui hésite en moi, rien de ce qui me sauve de l’amertume. Je n’ai jamais cessé d’aimer ce monde. Me mettre en colère pour mieux l’embrasser. Il n’y a pas de réponse. Que des traces quelque part pour nous justifier d’être là.

Bruno Ruiz, 2021

Photo, Bruno Ruiz, 2020

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s