Il ne neige pas

Il neige. Par la fenêtre ouverte, j’entends crier des enfants sur le square. Il tombe une éternité blanche et légère. Une joie emmitouflée de laine. Un souvenir de vieil hiver. Ce qui fut est là, comme un trésor présent. Un temps qui nous enveloppe de sa robe soyeuse. Il est si simple le temps qui passe. Il faut seulement accepter sa compagnie silencieuse. Ses petits meurtres souriants. Sa grande demeure qui se referme sur nous. Voici venir la lenteur de ses galops. Il n’y a rien de triste à cela. La preuve. Il n’y a aucun square, aucun enfant. Et il ne neigera pas aujourd’hui.

Bruno Ruiz, 2021.

Peinture : Pierre Bruegel l’ancien, Paysage d’hiver avec patineurs et trappe aux oiseaux, 1565.

1 commentaire

Classé dans Les infinis provisoires

Une réponse à “Il ne neige pas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s