Le meilleur de nous-même

Le meilleur de nous-même est dans la chevelure des mots qui nous invite au festin de tous les sens possibles, multipliant les horizons au-delà des labours. Le meilleur de nous-même est dans notre foi en le silence, celui d’un azur inaccessible où ricanent de vieux corbeaux qui nous attendent. Je décide l’insurrection de toutes les lumières par les lucarnes de toutes nos prisons. La voix intime habitant tout l’univers. Et même si ce que je chante se perd déjà dans la mémoire des hommes, inlassablement je continuerai jusqu’au bout le remuement des métaphores dans cette aube mortelle.

Bruno Ruiz, 2020
Photo, Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Les infinis provisoires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s