Quelle époque !

Ce matin je regarde par l’orifice de l’hiver. J’y vois de nombreux mais faibles alliés. Je longe quelques tombeaux de vieux aimés. Si vous saviez comme il m’est difficile de me concentrer sur l’expression de la joie du monde. D’abord parce qu’il y a beaucoup trop de brouillard autour de moi et je ne suis pas sûr que son opacité ne me cache autre chose. Ensuite parce que j’ai moins de clefs dans ma poche que de serrures à ouvrir. En plus, non seulement je parle dans une langue minoritairement parlée sur la planète, mais ceux qui sont susceptibles de la comprendre ne la saisissent pas toujours dans ce que je prétends exprimer. Quelle époque !

Bruno Ruiz, 2020
Photo, Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans 2020, Les infinis provisoires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s