Lune

Dans la trame des mots
S’est glissé un clou

Il vient d’un totem
Inaccessible

D’une montagne
Où vivent des aigles

Ils veillent le ciel
Le tiennent au mur
Du poème

Sur la page se dessine
Un palais

Dans un lit parfait
S’endort
Le corps du verbe

Tout est paisible

Le roi se tait
Sous la lune

Il tente d’écrire

Et rit

 

 

Bruno Ruiz, 2020
Photo Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans 2020, Hauts mondes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s