Improbable lisible

Tout détruire
Et ne garder
À chaque fois
Que le dernier vers

Somme
De tous les silences bus

Dépôts
De quelque peau

Oublier
Pour qu’il ne reste

Rien

Qu’un peu
de l’improbable lisible

 

 

Bruno Ruiz, 2020
Photo, Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans 2020, Hauts mondes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s