Accomplissement

Maintenant il faut que le nouveau jardin s’accomplisse. Il faut accueillir les salamandres. Notre volonté est commune. Il faut accepter le nombre, le deuil et les racines. Il faut savoir dire adieu et bonjour. Creuser des tunnels pour joindre les puits de jours. Des ombres s’en viennent du plus profond de nos laideurs. Il nous faut augmenter les couleurs, la multitude des possibles, ne pas redouter l’œil du cyclone et faire face à l’épouvante. Demain est incertain. Qu’importe si l’étreinte est exacte. Nous entrerons dans l’impénétrable avec les mots d’un printemps neuf. Nous aurons compris l’incendie pour mieux l’éteindre. Nous étions aussi dans la parole de nos ennemis.

Bruno Ruiz, 2019
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.