Bruno Ruiz / Des ponts

Des ponts pour se rejoindre après les derniers oracles. Des ponts pour nouer le diamant et la pierre, la main et le poème, la voix et le chant. Des ponts pour traverser les vieux fleuves et leurs courants contradictoires, pour s’éloigner de l’aube avec sérénité. Des ponts comme une route nouvelle qui se dessine. Pour enjamber l’azur jusqu’à l’horizon. Des ponts pour apprendre aussi à revenir, pour la splendeur de connaître, pour ne pas avoir peur de l’inconnu. Des ponts comme des liens qui relient les hommes sans les retenir. Des ponts à toujours construire. Des ponts pour réunir tous les visages qui sont en nous.

Bruno Ruiz, 2018

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.