Bruno Ruiz / L’inexplicable espérance

On annonce quelque part une inexplicable espérance. Elle brûle sur l’horizon entre quelques vieux astres. Je suis couché comme un chien sur la terrasse d’un rêve. Entendez-vous battre le sang dans les artères désertes ? Il y a une lampe fragile au bout du tunnel. Des ombres se penchent pour la protéger. Elles l’entourent de toute leur mémoire. Ce soir je laisserai ouverte la fenêtre malgré le froid. Seulement pour rejoindre un frémissement dans la nuit humide. Ce qui s’affronte vraiment n’est pas visible. C’est un crépuscule qui cherche une aurore. Un incendie qui se propage vers un soleil inespéré. Une joie qui cherche un accord dans un désordre inévitable.

Bruno Ruiz, 2018
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.