Bruno Ruiz / La vie suffisante

La vie est suffisante. Ne te lasse pas de ta ligne droite. Ton mouvement est dans l’épaule de l’univers. Il est total est non fini. Tout sera oublié de toi. Tu n’étais qu’un passant furtif. Celui que tu suivais est mort. Les fleuves sont plus rapides que toi. Tu avances au milieu de tant d’ignorances. Tu n’apercevras jamais la totalité du paysage. Tu es responsable de peu de ce qu’il advient mais ce peu fera toujours partie de la multitude dans la danse de l’Histoire. Il te faut pactiser avec ce manque, et toujours douter de tes boussoles. Tu ne seras jamais que la seule réponse.

Bruno Ruiz, 2018

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.