Bruno Ruiz / Technique de vol

Ecarter les bras et prendre appui sur l’air. Cela doit être un geste très simple et très lent. Dès que vous sentez une résistance, laisser votre corps vous envahir et y croire. Au bout de quelques battements, votre poids doit disparaître et il doit s’élever à quelques mètres du sol. Ne pas monter trop vite. Il est très important de regarder vers le bas, d’avoir conscience de l’ascension. Lorsque vous êtes assez haut, se mettre avec précaution dans la position horizontale et repousser l’air vers l’arrière pour avancer. Surtout ne jamais redescendre trop brutalement. N’ayez pas peur de multiplier les figures au-dessus de la ville ou les arbres du parc. Personne ne pourra vous voir. L’envol est toujours invisible à celui qui marche. Ne monter jamais trop haut pour garder une respiration constante. C’est une pratique qui doit rester très simple et de préférence de jour afin de voir parfaitement tout ce qui vous entoure. Lorsque votre technique est vraiment au point, ne le dites surtout à personne. De toute façon, ils ne vous croiraient jamais.

Bruno Ruiz, 2018
Peinture : Jean-Michel Folon

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.