Bruno Ruiz / Rêver l’autre

Être l’aurore à chaque heure du jour, la carte dépliée d’un nouveau continent, la victoire d’un doute, l’éclipse sur la brûlure d’une chair. Être une voile pour appeler le vent, une pensée dans la prairie des morts, la dislocation d’un visage dans les nuages. Être une forêt pour apprendre à se perdre, un désert pour comprendre la soif, un orage pour l’impatience solaire. Il n’est rien d’autre à lancer qu’un appel fraternel dans le matin, se souvenir d’un vieux parfum parmi les hortensias, marcher à contre-jour de cette ombre qui avance devant nos pas. Car nous n’aurons jamais cessé d’être au centre de ce royaume, celui des hommes qui se lèvent pour rêver l’autre.

Bruno Ruiz, 2017
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.