Bruno Ruiz / Invitation

Je suis plein de fatigue et de joie, d’usure et de lumières. Mes pas ne pleurent pas. Mes yeux déplacent le paysage. Je suis plein de grâce et de lourdeur, de danse et de sommeil. Je fais sacrifice de mes jours aux dieux de ma vieillesse. Je bouillonne au milieu des vapeurs et des rires. Ce soir, je n’entrerai dans aucune cathédrale, il fait assez froid comme ça. Le temps me manque pour vous dire où se trouve le trésor de l’existence. J’ai grande envie de soleil mais je connais la grandeur de ceux qui savent attendre. N’ayez pas peur de ma vie grande ouverte. Elle sait accueillir les champs d’iris et les souches dormantes, l’exactitude du ciel et les mouvements de la terre. Je voulais seulement vous inviter à l’innocence de mes abîmes.

Bruno Ruiz, 2017
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.