Bruno Ruiz / Les Amis

Les amis se rassemblent autour de la table, dans le joli tintement des verres sous les lumières qui tremblent. Ils font festin de paroles et de rires. Parfois un silence tombe sur les assiettes pour célébrer un ami mort dans les têtes qui se penchent. Alors les amis lèvent un toast avec une impuissance éternelle face à la disparition de l’absent dans les flammes d’un crématorium déguisé en enfer, celui de ne plus être là parmi eux, habillé de la joie fraternelle des bouteilles qui se vident, des tasses qui brûlent et des regards entendus à l’autre bout d’un sourire complice. Et parce qu’il faut que tout s’arrête, les amis sortent à regret, des étreintes de manteau venant réchauffer la nuit devant la porte vitrée du restaurant qui se referme pour rejoindre quelques insomnies accrochées à l’espérance de se revoir bientôt.

Bruno Ruiz, 2017
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.