Bruno Ruiz / Soir d’été

La nuit est presque tombée. Il y a comme un bruissement étrange dans la haie. Quelqu’un peut-être, invisible entre les branches, qui me signifie qu’il est chez lui ici. Une sorte de spectre bienveillant qui me rappelle que je ne possèderai jamais rien. Que cet air qui me sépare de lui contient la mémoire de toute l’histoire de ce lieu, des foules remuant les ombres, revenues des travaux des champs, de bals ou de quelques messes. Je suis là, paisible sur ma chaise qui s’enfonce lentement dans la terre au milieu de clochers de villages lointains. C’est un soir de fin d’été sous les acacias. Un soir de pleine lune qui sent la terre tiède et qui tremble un peu déjà sous la galaxie qui lentement se déplace.

Bruno Ruiz, 2017
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.