Bruno Ruiz / Les pages roses

Ce soir, j’ai ouvert le Petit Larousse au hasard des pages roses. Ubi solitudinem faciunt, pacem appellant. « Où ils font un désert, ils disent qu’ils ont donné la paix. » Je ne sais pas comment cela se dit en arabe. J’aime les pages roses. Elles me parlent d’aujourd’hui avec des mots d’hier. Cela me rappelle que les belles pensées se reformulent mais qu’elles existaient déjà souvent depuis longtemps. Ça rassure et ça déprime. Nos erreurs changent simplement de visage. Les habits des soldats n’ont plus la même coupe mais ils revêtent les mêmes cadavres. Jamais plus je ne descendrai les Ramblas de Barcelone comme je le faisais avant. Jamais plus je ne les descendrai sans la mémoire d’une peur et une offensive de paix au fond de moi. Ubi solitudinem faciunt, pacem appellant. Paix aux foules.

Bruno Ruiz, 2017
Photo : Bruno Ruiz

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.