Bruno Ruiz / Le disjoncteur

« Mais arrête d’appuyer comme un malade à chaque fois sur ce putain de disjoncteur ! Faut plus réparer là ! Faut refaire toute l’installation ! Sinon on va finir par se prendre vraiment le jus. Ou mettre le feu à toute la baraque. Si tu attends trop, tu vas tout faire péter !
– Tu veux dire qu’il faut tout foutre en l’air ? Tu me fous la trouille. On peut pas juste réparer provisoirement le petit bitoniau là, le temps que ça s’arrange jusqu’à demain ?
– Si bien sûr, c’est ce qu’on fait depuis trente ans. On peut rafistoler. Mais ça ne changera rien. Tôt ou tard faudra changer le machin. Ça va faire qu’empirer. C’est pas la solution.
– Tu proposes quoi alors ?
– Je viens de te le dire : on peut sauver quelques circuits mais grosso modo, il faut refaire toute l’installation avant que tout nous pète à la gueule.
– Et le fusible ? Qu’est-ce qu’on fait du fusible ?
– Le fusible ? Quel fusible ? le fusible on s’en fout. Quand le circuit sera neuf, il servira plus à rien.
– T’es marrant ! Mais on fait comment en attendant ? Faut quand même le réparer ce fichu compteur, avant de tout changer. Comment je vais faire demain matin sans lumière ?
– Non mais t’as vu la gueule qu’il a ton compteur ? Moi ce que je te dis, c’est que plus t’attends, plus ça va devenir dangereux. Après tu fais ce que tu veux. Et puis arrête de tripoter ce foutu disjoncteur, tu t’énerves et tu finis par m’énerver aussi ! Ça sert à rien d’appuyer dessus comme un abruti ! C’est pas lui le problème ! Le problème c’est l’ensemble du circuit t’as pigé ?  »

Bruno Ruiz, 2017

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.