Bruno Ruiz / Je suis un arbre

images-4

Chaque jour, je pousse mes cimes vers le ciel. J’ai la lenteur modeste. Je n’ai pas peur des feuilles qui tombent sur mes racines. Je sais qu’il y a dans mes ramures tant de bourgeons qui renaîtront aux beaux jours. Ne blessez pas mon écorce, je cicatrice mal. Mon âge est écrit dans le bois de ce qui me tient debout. Le vent est ma caresse et les oiseaux mes compagnons de printemps. Sur mes plus hautes branches, je les accueille pour des concerts complexes qui répondent en écho aux locataires de mes vieux voisins. Car je leur offre l’hospitalité quand ils cherchent un nid ainsi qu’aux écureuils qui me font des chatouilles quand ils sautent de branche en branche. Vous ne me croyez pas vivant mais j’étais là avant vous. Je vous ai toujours abrité du soleil, protégé de la pluie et de la foudre. J’ai des amis étranges qui sont la preuve verte d’un équilibre mouvant. Je ne devrais pas vous le dire mais le bruissement de l’air dans la profondeur des forêts, sans moi, vous ne l’entendriez pas. Il accompagne le chant du rossignol et le son des ruisseaux. Vous avez compris : je suis un arbre qui vit près de vous depuis des millions d’années. Un arbre qui vous aime en silence et vous déconseille de vous y pendre.

Bruno Ruiz, 2017

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.