Bruno Ruiz / L’émeraude promise

emeraude

On naît à chaque seconde de l’enfant que nous avons été, du miracle du temps qui ne nous efface, du chant qui s’ouvre comme une écluse délivrée, des eaux descendues d’une vieille mémoire, des mots enfin possible pour nommer le sens de ce que nous croyions dérives et qui n’avait en somme que la forme du chemin. Car il y a une parole pour chaque chose de ce monde, pour chaque acte de nos corps au milieu des fleurs qui poussent et des arbres qui tombent. On naît à chaque heure parce que la mort ne sera jamais que l’affaire des vivants qui s’inquiètent de partir dans les bagages du hasard, avec la peur de ces lendemains d’aventure où naviguent des marins inconnus rêvant d’îles à découvrir. Oui, vieillir est un richesse inespérée. C’était donc peut-être cela l’émeraude promise de l’âge.

Bruno Ruiz, 2017

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.