Découvrir la poésie de Antonieta Villamil

0-antonietavillamil

Nous avons tous besoin d’un bon jeûne
pour cela aujourd’hui tu jeûnes de multitudes

Tu n’entends pas les écoliers et leurs pas
de chiots désolés

Tu n’entends pas les fonctionnaires
et leurs secrétaires leur enfermement quadrillé
de numéros en tasses de café

Tu n’entends pas les mères au foyer
et leurs paniers si maigres
ni le trou dans leurs porte-monnaie

Tu n’entends pas non plus
les policiers et les voleurs

Ni les marchands et leurs acheteurs
poissés dans leur quotidien rituel
de la stridence

Tu ne comprends pas les programmes de télévision
ni le vide qu’ils déclarent à la solitude

Aujourd’hui tu jeûnes des multitudes
de passants de parcs et de places
tous ces contraints à la légère

Nous avons tous besoin d’un bon jeûne
pour retrouver ce que dit
le silence des choses.

Antonieta Villamil, poétesse colombienne, née en 1962 à Bogota.
Traduction Laura Vazquez

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.