Découvrir la poésie d’Henriette Charasson

imgres-3

Pourquoi, femmes qui chantez votre amour, parlez-vous toujours de haine?
Pourquoi ne savez-vous aimer qu’avec fureur et pourquoi vos transports sont-ils désordonnés?
L’amour, c’est une paix profonde et musicale; c’est aussi la douceur d’un coeur qui s’abandonne,
Le feu n’est pas seulement une bûche qui flambe, c’est aussi le foyer près duquel on s’asseoit.

Henriette Charasson, 1884-1972, Poèmes du foyer

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.