Découvrir la poésie d’Adeline Baldacchino

ab-picture

Elle ouvre son sac, trouve un bol, il faudrait boire, elle ne boit pas
se débarrasse de l’écuelle
superflue se dit-elle, marmonne, fouille, jette
des choses autour d’elle, se lèche les paumes, longuement
retrouver le sel de sa propre peau
longtemps boire de l’eau devenir sa propre fontaine
trente oiseaux qui se regardent dans le miroir.

Adeline Baldacchino, née en 1982, Treize petits tableaux diogéniques, Tableau n°4 / Simourgh, 2014

Poster un commentaire

Classé dans Dans le désordre

Les commentaires sont fermés.