Georges Schehadé / C’est la sieste

arton970-83b74

C’est la sieste
Les alouettes sont des tableaux blancs
Mets ta tête dans le foin où le cheval s’embarrasse
Le sabot le plus doux
Voici la lune
Elle n’est ronde que parce que tu es triste
Les roseaux sont seuls
Et l’Arbre qui endort les étoiles
Est secoué par un nid

Georges Schehadé, Poésies I, IX, 1938

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.