Joyce Mansour

image

Votre mari méprise vos tentatives d’accrochage ?
N’hésitez pas à changer de vitesse au milieu de la nuit.
Surveillez ses cadrans : huile, température d’eau, essence.
S’il martyrise vos pneus
Embrayez à fond et utilisez au maximum votre petit frein moteur
N’accélérez jamais quand s’allume son clignoteur
Consultez plutôt votre témoin le rétroviseur
Et rangez-vous à droite sans trop vous trémousser
Au premier indice de manoeuvre amorcée
Dévoilez avec avarice vos bourrelets protecteurs
On ne peut être assez sûr du bon fonctionnement de ses phares.

Joyce Mansour, extrait de Bonnes nuits, 1959.

Poster un commentaire

Classé dans Non classé

Les commentaires sont fermés.